Vendre ses Culottes Sales : Le guide ULTIME pour la vente de sous vêtements usagés

En bref 👇

Les deux meilleurs sites pour vendre vos culottes sales et usagées sont :
1. Cliquez ici pour accéder au 1er site.
2. Cliquez ici pour accéder au 2ème site.

Sur ces deux sites vous pourrez vendre vos culottes, string, tanga, boxer mais aussi vos chaussettes portées et bien plus !

Et pour bien commencer, lisez ce guide complet pour les débutantes et éviter de tomber dans les pièges de ce business… juteux !

Mettre son linge sale à la machine à laver ? Quel gâchis !

Savez-vous que vos culottes sales (ou tout autre vêtement souillé par vos sécrétions corporelles) peuvent vous rapporter de l’argent ?

Cela peut vous sembler bizarre. Pourtant, bon nombre de personnes arrondissent leurs fins de mois avec ce business de plus en plus décomplexé.

Dans cet article nous allons vous expliquer comment transformer vos petites culottes en une activité juteuse sur Internet. 🩲 🤑

Mais qui peut bien acheter des culottes sales sur Internet ?

Avant de vous dévoiler comment des milliers de femmes (et hommes) tirent profit de leurs sous-vêtements cracra, faisons un rapide détour au Japon 🇯🇵.

Puisque c’est ici que le commerce de sous-vêtements sales 🩲 a vu le jour. Burusera est le mot japonais qui définit le mieux ce fétichisme.

Ce dernier comporte même des sous-catégories comme le Kagaseya, c.-à-d. le fait d’aimer renifler les culottes portées, ou bien encore le populaire Panchira qui consiste à regarder les culottes sous les jupes des filles.

Au Japon, il existe même de nombreux magasins spécialisés dans la vente de culottes sales voire des distributeurs automatiques. 💴

Bien qu’il ait toujours existé secrètement, ce fétichisme s’est peu à peu répandu en Occident. Aujourd’hui, le commerce de culottes sales est bien moins tabou, et de plus en plus de personnes achètent et vendent ces objets d’excitation sexuelle.

L’olfactophilie (aussi appelée osmolagnie) ou la passion pour les odeurs corporelles 👃 est commun à beaucoup d’hommes.

Nous précisons “hommes” puisqu’ils sont davantage concernés par ce fétichisme que les femmes.

Ce sont principalement des hommes hétéros ou homos qui achètent des culottes sales à des modèles femmes ou autres hommes gays.

Il n’y a pas vraiment de client type, puisqu’un fétichisme par nature, quel qu’il soit, est propre à chacun.

Des hommes de tout âge (de 18 à +80 ans) et de toute CSP s’offrent des sous-vêtements souillés. Et cela n’a pas de corrélation avec un sentiment de misère sexuelle.

Certains hommes aiment juste renifler, voire goûter les sécrétions d’autres personnes, et c’est comme ça ! 🤤

Quand d’autres seraient davantage existé(e)s par le bondage, le BDSM, la sodomie, ou l’exhibitionisme…certains sont plus attirés par les odeurs, jugées mauvaises par les uns, exitantes par les autres.

Comment vendre ses culottes sales sur Internet ?

Nous l’avons vu, le marché de la petite culotte sale se démocratise, offrant de belles opportunités financières.

Si vous êtes dans l’optique de vendre vos sous-vêtements souillés, voici un guide étape par étape pour vous lancer, et générer vos premiers euros. 👇

Étape 1 : Où vendre ses culottes sales ? 💻

Pour vendre vos culottes vous avez deux possibilités : 

  • Créer votre propre boutique en ligne (méthode difficile)
  • Vous inscrire sur une plateforme de vente en ligne spécialisée (méthode facile).

Lancer votre propre site peut-être une solution. Mais vous devez avoir les compétences techniques, le temps et l’argent pour le faire.

➡️ Pour gagner du temps et ne pas vous prendre la tête, nous vous conseillons de vous inscrire sur des plateformes telles que Vends-Ta-Culotte ou Panty-Place.

Ici vous pourrez aisément vendre vos produits et publier des annonces, tout comme sur Vinted ou Leboncoin.

Étape 2 : Définir son offre produits/prix 💳

Plus elles sont sales, plus elles valent de l’or ! 💰 

Soyez conscient(e)s que le fétichisme de vos clients est à géométrie variable. Certains aiment les culottes peu ou moyennement sales, d’autres les préfèrent très sales, ou souillées dans des conditions particulières.

L’offre la plus courante est de proposer à la vente des culottes plus ou moins portées.

Par exemple, une culotte portée une journée vaudra moins cher qu’une culotte portée 1 semaine entière. 📅

Certains clients aiment les culottes contenant des sécrétions vaginales. 💦

D’autres, ayant un fétichisme plus prononcé, souhaiteront d’autres types de sécrétions, comme du sperme, de l’urine ou des excréments.

Vous pouvez donc vous amuser à créer différentes offres, afin de répondre à un maximum de besoins, et de proposer différentes gammes avec des prix plus ou moins élevés.

En moyenne, une culotte sale peut se vendre entre 30 et 50€.

Notons également que plus votre popularité est grande, plus vos culottes pourront être vendues chères.

Il sera donc important de soigner votre notoriété. 

Et pour cela, rendez-vous à l’étape 3.👇

Étape 3 : Se faire connaître 📢

Pour gagner en popularité, vous devrez nécessairement créer du contenu sur les réseaux sociaux.

TikTok, Instagram, Snapchat, Telegram, Facebook, YouTube, X (Twitter), sont autant de plateformes sur lesquelles vous pouvez communiquer pour vous faire connaître et bâtir une communauté de fans.

⚠️ Cependant faites attention : La plupart des réseaux sociaux n’autorisent pas la promotion de contenus à caractères sexuels. Publiez alors seulement du contenu qui entrent dans les guidelines de ces derniers.

De la même manière, certains réseaux sociaux comme Instagram, TikTok ou Facebook notamment n’autorisent pas l’ajout de liens dans votre bio, renvoyant directement vers des sites à caractères sexuels.

💡 L’astuce est de passer par des passerelles de liens, tels que Beacons, Linktree,Taplink, Milkshake, Lnk.bio, Feedlink, Allmylinks, etc.

Bien entendu, plus vous publierez, plus vous aurez de chance d’être visible, d’obtenir des followers et de générer des ventes.

Pensez à soigner votre photo de profil, votre bio, la qualité de vos photos ou vidéos (shorts, reels, tiktok, etc.), et vos hashtags.

Pour gagner plus vite en popularité, nous vous recommandons (si votre budget vous le permet), de faire des posts promotionnels via les régie publicitaires des réseaux sociaux (TikTok Ads, Instagram Ads, etc.).

Ou alors de contacter des influenceurs dans la même niche que vous, pour vous aider à faire votre promotion. 👯‍♀️

Étape 4 : Se faire aimer ❤️

Créer du contenu et récolter des abonnés c’est bien. Mais les fidéliser c’est encore mieux. Surtout dans le domaine de la vente de culottes sales.

En effet, vos clients n’achètent pas juste un bout de tissu souillé par un(e) inconnu(e). 

Ce qu’ils veulent c’est un fragment de votre intimité. 📛

Comprenez que plus vous aurez une relation proche et intime avec vos fans, et plus ils voudront s’arracher vos produits.

La dimension psychologique est beaucoup plus importante que la dimension sensorielle. Vos clients ne veulent pas renifler ni goûter une culotte sale. Ils veulent VOTRE culotte, et pas celle d’un(e) autre.

Pour cela, vous allez devoir soigner votre relation avec eux. Échanger, discuter, aguicher, négocier, vendre…

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, vendre ses petites culottes peut se révéler être une activité qui demande du temps, de l’énergie, de l’investissement.

Étape 5 : La vente et l’expédition 📦

Que faire lorsqu’un client passe commande ? Voici quelques conseils pour vendre sans accroc.

Dans un premier temps, ne négligez pas l’attente de vos clients. Dès lors qu’un client passe commande, tenez-le en haleine. 😋

S’il vous a acheté une culotte sale de 3 jours, envoyez-lui des nouvelles chaque jour. Montrez-lui que vous soignez votre produit. Ne laissez pas son excitation redescendre.

Dans un second temps, pensez au côté “logistique”. Prévoyez des emballages hermétiques. La plupart des vendeuses emballent leurs culottes dans des sacs de congélation sous-vide pour garantir une “fraîcheur” optimale, et éviter que les odeurs ne se dissipent au cours de la livraison.

Enfin, pensez à envoyer un petit mot doux à votre client, et l’inviter à recommander avec pourquoi pas une petite promotion sur son prochain achat. 😉

Étape 6 : Aller plus loin avec le scaling

Vendre ses culottes sales n’est que la pointe émergée de l’iceberg. Si vous creusez plus en profondeur dans ce fétichisme, vous découvrirez que tous les goûts sont dans la nature. 😅

En plus de vendre de simples culottes, vous pouvez scaler (développer) votre business en vendant d’autres types de produits comme : 

  • Des chaussures et chaussettes sales (portées X jours, portées pendant une séance de sport, etc.) 🧦
  • Des soutiens-gorge
  • Tout type de lingerie (string, tanga, etc.)
  • Des sextoys
  • Votre déodorant à bille
  • Des serviettes de bain usagées
  • L’eau de votre bain (comme Ruby Nikara) 🛀🏻
  • Et plus spécial encore : vos ongles, vos poils ou vos cheveux

Vous pouvez absolument tout imaginer. Soyez conscient qu’il y en a vraiment pour tous les goûts.

Pour scaler votre activité, faire encore plus de chiffre d’affaires, et pourquoi pas vivre à 100% de votre business en ligne, vous pouvez également vendre des photos et vidéos de vous.

La vente de culottes est parfois vue comme un tremplin vers la création de contenu onlyfans, où vos fans/clients en demanderont toujours plus.

Vendre du contenu sexy voir pornographique peut être une source de revenus très conséquente. 🤑

Pour cela il existe des tas de plateformes comme OnlyFans ou MYM pour faire la promotion de votre contenu.

Mise en garde concernant le business de la vente de culotte

Pour conclure cette tribune, nous tenions à vous donner un dernier conseil.

Si vous vous lancez dans ce type de business, essayez d’avoir un maximum de recul. Ne vous posez jamais de questions quant à l’avenir de votre culotte ou de vos sous-vêtements expédiés.

Savoir qu’un étranger possède une partie de vous, peut parfois (souvent) déclencher des émotions désagréables, vous dégoûtant de votre activité.

Essayez de vous concentrer uniquement sur l’aspect financier de votre activité. Auquel cas, vous risqueriez d’abandonner rapidement.

Protégez-vous également de vos clients, qui, inéluctablement vous en demanderont toujours plus. Et ne les jugez pas.

Vendre sa culotte sale n’est pas un acte anodin. Il faudra vous attendre forcément à des demandes de plus en plus étranges ou poussées.

La majorité demanderont même à vous rencontrer physiquement pour coucher avec vous.

Donc fixez vos propres limites, et soyez prudent(e) 😉